mardi, décembre 08, 2009

Copenhague, c'est quoi ? Et moi, je fais quoi ?

Salut chers vous !

Vous avez ou vous allez entendre parler de Copenhague, alors je me dis, vu que c'est la priorité des Amis de la Terre depuis un an, que c'est bien de vous donner quelques infos sur le sujet.

1) Pourquoi on me bassine autant avec Copenhague ?

Copenhague est la prochaine réunion des Etats qui ont signé la convention des Nations unies sur les changements climatiques (= à peu près tous). Elle va discuter la mise en place (en principe) d'un nouveau texte contraignant (en principe) sur la période à partir de 2013, pour laquelle il n'existe pas encore de texte international précis et contraignant (période dite « post-Kyoto » en référence au protocole du même nom qui s'achève en 2012).

2) Pourquoi je m'inquièterais des changements climatiques, ce soir on se les gèle :

Si on ne change rien à notre mode de vie (dans les pays riches), et si les pays émergents continuent de nous imiter, on atteint une hausse de +7° en 2100 d'après un rapport du CNRS sorti la semaine dernière.

Les conséquences :
- 200 millions de réfugiés climatiques d'ici 2050
- 40% d'espèces vivantes qui disparaissent (voire beaucoup plus)
- l'effondrement de pans entiers de l'économie (l'agriculture notamment dans plein de pays)
- des pandémies aggravées (paludisme notamment)
- le dynamitage et l'implosion probable des Etats et institutions fragiles face à ces chocs,

et pour de plus en plus d'auteurs, la mise en danger de la survie de l'humanité voire sa disparition. Bref on est en train de fabriquer un tsunami géant qu'on va se prendre en pleine tronche (surtout les populations vulnérables).

Donc ce n'est pas complètement anodin, n'est-il pas.

Au delà d'un réchauffement mondial supérieur à +2°C d'ici 2100, on entre dans des changements jugés non contrôlables par les sociétés humaines.

Il faut donc agir à la fois très fort et très vite. D'après le GIEC (la référence scientifique des Nations unies), il faut atteindre :
- un pic des émissions mondiales au plus tard en 2015 (autant dire demain)
- une réduction des émissions des pays riches de 25 à 40% d'ici 2020 (par rapport à l'année de référence 1990)
- une réduction des émissions mondiales de 50 à 80% d'ici 2050

Vu que tous les rapports scientifiques montrent depuis 2 ans qu'on est au delà du pire scénario prévus par le GIEC en 2007, il faut prendre le haut des fourchettes, au minimum ...

3) Copenhague, le sommet du siècle !

Chaque année perdue est effroyablement difficile à rattraper. Donc il faut un accord ultra-ambitieux à Copenhague, c'est vraiment l'archi-dernier moment pour ne pas dépasser les 2°C.

Trois ingrédients demandés par les Amis de la Terre pour une recette réussie :
- 40% de réduction des émissions des pays riches d'ici 2020 (tous mais surtout UE, US, Japon)

- au moins 150 milliards d'euros publics par an des pays riches vers les pauvres (les montants vont jusqu'à 400, ça dépends des études), pour rembourser la dette climatique dont nous restons les principaux responsables. Ce montant afin de réduire les émissions au Sud et de
financer leur adaptation aux changements climatiques, désormais inévitables et déjà visibles partout

- pas de recours à des fausses solutions comme la compensation carbone (= pour les entreprises ou les Etats du Nord, se défausser de ses obligations à réduire ses émissions en finançant dans les pays pauvres ou émergents des projets rarement crédibles, sans changer son propre mode de vie) ou l'inclusion des forêts dans les marchés carbone (c'est bon pour les
spéculateurs, mais pour le climat c'est hyper risqué, et pour les populations autochtones et la biodiversité c'est la catastrophe).

Il faudra aussi que les gros émergents s'engagent (Chine, Inde, Brésil, Russie), mais ils ont déjà fait quelques annonces : ce sont surtout l'UE et encore plus les US qui bloquent. On reste pour le moment loin, extrêmement loin du compte … L'UE s'est engagée à -20/-30%, le Japon à -25%, les US à -4% (par rapport à 1990 – ne vous faites pas avoir, ces escrocs chiffrent leurs efforts par rapport à 2005). Côté financement, c'est encore pire.

Les Amis de la Terre bossent à donf sur Copenhague depuis un an :
- du plaidoyer : des tonnes de réunions avec Elysée, Premier Ministre, Environnement, Finances, Affaires étrangères, etc
- de la mob : on pousse nos réseaux et beaucoup beaucoup plus large à mettre un maximum de pression sur la France et l'UE surtout. Docs publics, sites internet, buzz, vidéos, actions, manifs, travail médias, etc etc
- on a rempli un train de militants (avec plusieurs assos) pour aller faire des actions géantes à Copenhague le week end du 12 décembre. On sera sur place pendant les négos jusqu'au 19 décembre, pour mettre la pression sur la délégation officielle française et briefer les médias et les citoyens.

4) Vous pouvez agir !

On pousse à bloc dans des tas d'assos mais ça ne suffit pas, on a besoin de vous ! Plein de choses concrètes à faire :

- vous signez la pétition Ultimatum climatique. C'est là :
http://www.copenhague-2009.com/
On a besoin de 1 million de signatures en France, on est déjà à 447 000 !

- vous allez à une manif le samedi 5 décembre (celui qui vient), n'importe où en France, pour faire un maximum de bruit. C'est là :
http://www.dubruitpourleclimat.org/

- vous vous informez, pour ne pas vous faire entuber par les annonces politiques bidon qui ne manqueront pas d'arriver, et vous feront croire au miracle. Y'aura pas de miracle : ça va être dur, très très dur. Mais faut surtout pas lâcher les bras : faut se battre, et pour ça faut être
informé. C'est là : http://www.justice-climatique.org/

- vous soutenez des assos qui bossent contre les changements climatiques

- vous changez votre mode de vie ! Ben oui, c'est à la base de tout, c'est extraordinairement efficace … « Quand on pense qu'il suffirait que les gens arrêtent d'acheter pour que ça se vende pas » (Coluche).

Les secteurs où on consomme/pollue le plus en tant que consommateurs sont :
1) le transport : avion puis voiture surtout. Prenez le train, une voiture moins polluante si vous ne pouvez pas vous en passer pour le moment, un vélo, ...
2) le bâtiment : chauffage surtout. Isolez comme des brutes votre maison (la priorité), mettez une chaudière à condensation, alimentez la avec du bois si vous pouvez, choisissez l'électricité 100% renouvelable de la cooopérative Enercoop
3) l'agriculture : viande et agriculture intensive surtout. Mangez moins de viande (la priorité), mangez du bio-local-de saison
4) et je pense la finance, quoique ce soit plus dur à évaluer : votre épargne placée dans un fonds en actions (ex CAC 40), ça veut dire pétrole, industrie lourde, spéculation, misère, etc.

Changez de banque et mettez votre argent à la Nef surtout et au Crédit Coopératif, les seules institutions financières responsables en France ! Certes ça rapporte moins chaque année mais ça perd pas 60% quand la bourse se casse la gueule, et votre argent ne sert pas à votre insu à financer les pires activités et les pires boites du monde.

Bon on peut détailler beaucoup de ces choses, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mail si vous avez des questions ..

Bon courage et bises à tous !
Seb

http://www.amisdelaterre.org/


© Les amis de la Terre


 

Les blogoslectors


Les Blogosmembors

la carte des voyages

Cliquez sur les ballons bleus ...

Afficher la carte Blog de voyages

La Samba d’Andye

Comment participer

Grand voyageur, simple explorateur du monde, navigateurs, votre regard nous intéresse !


Vous souhaitez publier une de vos photos, un article, un souvenir de voyage : envoyez nous les articles, les 3 plus belles photos à vos yeux à


blogosmose@gmail.com


Accompagné d'un titre, lieu et d'un descriptif.

Les BlogOnautes

Twitter